LE COIN DES PARENTS

Je me souviens que vous disiez :
" Souvent les gens disent pourquoi ça m'arrivent à moi ? Et moi je dis : pourquoi ça ne m'arriverait pas à moi ? Et aussi au lieu de se plaindre d'être privés de ceux qu'on aime, vous préfériez vous réjouir d'en avoir profité si longtemps ! "

Et chaque jour je remercie Tom de ce cadeau immense, de cette fierté d'être sa maman, de la beauté de sa vie. "

                                                                                                                                       Agnès, maman de Tom
                                                                                                                                                   Bulletin bleu N°206 - sept 2013

Offert par Corinne Sukaïna Ahan Nach émoticône heart


Le temps passe,

Le temps s'envole,
Le temps nous prend au dépourvu
A chaque coin de rue.
Le temps ne nous laisse pas de temps....


Prendre le temps

Pour se construire, 
Se reconstruire,
Se donner du temps
Pour se recueillir,
Se recentrer sur l'essentiel..


_______________________________________________________________________________________

Ne dis pas que tu me comprends,

Ces mots me sont insupportables !

La plupart du temps, il n'en est rien.

Tu as cherché dans ta mémoire

Le ton qui convient pour des condoléances

Ou n' importe quel autre chagrin.

Tu ne marques pas le moindre silence

Pas une seconde de pause 

Alors que ma vie est en suspens.

Soi-disant pour me consoler,

Tu t'empresses de me raconter

Tous les malheurs de la terre 

Tandis que moi, je perds pied.

Essaie, simplement essaie,

De te mettre un peu à ma place.

Remercie Dieu de ne pas y être 

Contente-toi d'être présente.

Ne dis pas que tu me comprends,

Ces mots me sont insupportables!

Ils en deviennent presque indécents

Autant que de faire du sociable

Lorsque je ne suis qu' une pluie 

De larmes à l'intérieur

Que mon corps tout entier

N'est qu'une plaie vivante.

Est-ce si difficile pour toi 

De m'accorder quelques instants

Lorsque le temps s'est arrêté 

Que plus rien n'est comme avant ?

Rentre chez toi, 

Serre dans tes bras ceux que tu aimes,

Et ne m'oublie pas dans tes prières.

Tant que tu n'es pas passé par là,
                                                                                       STME


_______________________________________________________________________________________

Laëtitia Huteau

Je porte une paire de chaussures.

Elles sont très laides, inconfortables; je les déteste.
Chaque jour, je les porte et chaque jour, je rêve que j'en porte d'autres.
Certains jours, mes chaussures me font tellement souffrir que je pense ne plus pouvoir avancer.
Personne ne me parle jamais de mes chaussures mais je peux lire dans les yeux de qui me regarde que chacun est soulagé que ce soit les miennes.
Personne ne me parle d'elles.
Pour vraiment comprendre ces chaussures, vous devez les porter, mais une fois que vous les aurez aux pieds, jamais plus vous ne pourrez les enlever.
Je me rends compte que je ne suis pas seule à porter ces chaussures.
Il y a beaucoup de paires de par le monde.
Certaines femmes sont comme moi et elles essayent de marcher avec la douleur quotidienne de ces chaussures.
Certaines ont appris comment marcher avec ces chaussures et elles ne sont plus autant blessées.
Aucune femme ne mérite de porter ces chaussures.
Pourtant, c'est à cause de ces chaussures que je suis une femme forte.
Ces chaussures m'ont donné la force d'affronter n'importe quoi.
Elles ont fait de moi ce que je suis.
Je marcherai toujours dans les chaussures d'une femme qui a perdu un enfant.                                                                                                                      

_______________________________________________________________________________________

A Guillaume. De la part de ta maman Sandra Haquet